Bienvenue sur Histo.com, la plus
ancienne librairie d'histoire locale sur le Net...


Retrouvez l'intégralité de la collection
Monographies des villes et villages de France
Des livres de référence d'histoire locale

2018, "PIGNANS (Histoire de la commune de)", "Henri Linder", "Edition 2003", "Format 14 X 20. 494 pages", "62e", "", 4, "Le secret d'une monographie historique réussie réside bien souvent dans une synthèse entre l'abondance des informations recensées et la présence d'anecdotes destinées à animer le récit. C'est justement ce qui caractérise l'ouvrage d'Henri Linder, consacré à la commune de Pignans, dans lequel la richesse des données évoquées sur le village (panorama général, armoiries et étymologie, origines et tradition chrétienne, débuts de la collégiale et Château Royal) est ponctuée d'éléments narratifs (légende de la chapelle Notre-Dame-des-Anges) et celle des développements concernant le monastère, les chanoines et les prévôts, émaillée par l'histoire de Raoul de Gassin, « le troubadour prévôt, historien, orateur et poète », mort en 1229. De même, la longue période, qui va du rattachement à la France (1481) à la Révolution, si dense et si mouvementée intra-muros (finances et impôts, justice et police, santé publique et services sociaux, vie religieuse et économique...) et marquée par la violence (invasions des troupes de Charles Quint, guerres de religion, bataille rangée à Notre-Dame-des-Anges...), est, elle aussi, jalonnée de faits divers et de singularités.
Songeons à l'énigme non résolue d'un deuxième mariage du duc d'Épernon, à Annibal de Tende, dit capitaine Pignans (qui eut 22 enfants), aux visites de différentes personnalités (comme Son Altesse Royale Don Philippe, Infant d'Espagne, en 1742), à la création d'un Mont de Piété (1735-1791), aux droits de pelotes et de charivaris. Et que dire, pendant la Révolution, des doubles funérailles de Mirabeau, de l'affaire Barras, du trafic de faux assignats (à l'effigie de Louis XVI), des femmes du dépôt de Pignans (1798) et des actes de brigandage ! Pour ce qui est des XIXe et XXe siècles, l'évocation des activités agricoles (blé et vin, huile et châtaignes, haricots blancs et élevage), indus-trielles (tanneries et papeteries, distilleries et moulins...), sociales (chambrées et sectes) est tout aussi détaillée, mais elle n'exclut pas le pittoresque : un agent secret à Pignans, le voyage de la princesse Pauline, Jules Gérard, le tueur de lions.
EN SAVOIR PLUS ET COMMANDER CET OUVRAGE ?