Bienvenue sur Histo.com, la plus
ancienne librairie d'histoire locale sur le Net...


Retrouvez l'intégralité de la collection
Monographies des villes et villages de France
Des livres de référence d'histoire locale

2039, "KERLAZ. Son histoire, ses légendes, ses familles nobles", "l'abbé Horellou", "2003, réimpression de l'ouvrage paru en 1920", "Format 14 X 20. 240 pages", "32e", "", 4, "Curieuse localité que cette commune de Kerlaz qui n'a pas, l'abbé Horellou le reconnaît, la notoriété et l'importance apparente d'autres bourgades ou cités bretonnes, mais qui possède un patrimoine historique impressionnant. Aussi est-ce pour faire revivre son passé dans sa richesse et son ancienneté que l'aumônier de la Retraite de Quimperlé lui a consacré cette monographie. Ce « charmant petit coin de terre » a révélé en effet aux chercheurs, entre autres, dans les environs de la forêt de Névet, une pierre druidique (Ar Gazek C'hlaz) qui devait être un autel, un tumulus très ancien (urne funéraire, débris de poterie gauloise) près de Mescalet, un monument mégalithique au Vieux-Châtel et, non loin de là, une station entourée de retranchements (haches, socs de charrues, silex), sans compter les substructions gallo-romaines que l'on a trouvées le long de la côte, entre le Ris et Trémalaouën. L'antiquité de l'habitat local ne fait donc aucun doute, mais ce n'est là qu'un aspect de l'histoire de Kerlaz, dont l'appellation moderne (après Treffry et Treffryot) est difficile à dater avec précision.
Ce qui est certain, c'est que Kerlaz fut longtemps une trève de Plonévez-Porzay (évêché de Cornouaille) - l'église Saint-Germain étant desservie par un curé - et qu'elle avait aussi ses chapelains (l'un au Ris-Huella et l'autre au Coty) ; une liste des curés a été établie depuis 1518. Pendant la Révolution, à Kerlaz, Jean-Guillaume Garrec, prêtre réfractaire, exerce son apostolat dans la clandestinité (cachettes au Caouët, à Lézarscoët, à Kergreiz et jusque dans la forêt de Névet). C'est bien longtemps après les excès révolutionnaires et au prix de difficiles négociations que la trève deviendra une paroisse (décret du président de la République, en 1874). Autres témoignages de grands moments du passé local : le château de Lezargant (souterrains dont l'origine est inconnue), construit et habité par les seigneurs de Névet (généalogie et biographies), le Vieux-Châtel, à l'origine très important, le manoir de Lezarscoët, la chapelle de Saint-Even-des-Bois, le manoir du Caouët...
EN SAVOIR PLUS ET COMMANDER CET OUVRAGE ?