Bienvenue sur Histo.com, la plus
ancienne librairie d'histoire locale sur le Net...


Retrouvez l'intégralité de la collection
Monographies des villes et villages de France
Des livres de référence d'histoire locale

2463, "LIGNIÈRES-SONNEVILLE et Saint-Palais-des-Combes", "l'abbé M. Guérin", "2006, réimpression de l'ouvrage paru en 1925", "Format 14 X 20. 286 pages", "35e", "", 4, "Rien de plus agréable qu'un ouvrage savant qui ménage aussi au lecteur des échappées buissonnières ; surtout quand il est consacré à une région aussi plaisante que celle de Lignières-Sonneville et de ses environs, foisonnant de vignobles « et non des moindres », de demeures superbes et d'eaux poissonneuses. C'est, en effet, un panorama complet de cette contrée dans le temps et dans l'espace, autour de Lignières, Sonneville et Saint-Palais-des-Combes, que l'auteur dresse ici, mais au cœur de ce travail fourmillant d'informations, magnifique guide touristique pour tous les amoureux du passé, il glisse çà et là des éléments descriptifs et anecdotiques qui nous donnent à rêver : ainsi il évoque la rivière de Lignières où l'on trouve « brochets, perches, rougets, anguilles et écrevisses » ; ou la distillerie la plus importante (en 1925), « affermée à James Hennessy » ; ou encore les vins qui « fournissent la Fine Champagne » (Cognac est à 21 km) ; ou enfin la grande quantité de lin que Linières « produisait dès la plus haute antiquité ».
Il fait aussi revivre les assemblées du désert, à Bouteville, Segonzac, Saint-Preuil et dans le Bois de la Vallée près de Lignières, ces réunions nocturnes de protestants traqués, il décrit l'architecture étonnante de l'église paroissiale, « singulier mélange de style roman et de style ogival », qui fut le berceau de la première municipalité, et il nous fait connaître le pittoresque suisse, Pierre Miot, qui organisait les processions en s'écriant : « Les femmes davant, les hommes darrière, si vous piait ! » ? Certes, ce sont des éléments de détail dans une œuvre de référence qui a pour objet d'étude, depuis les origines jusqu'au début du XXe siècle, Lignières, paroisse et commune, (et seigneurie, avec les fiefs de l'Augerie, du May et d'Ermelle), ainsi que Sonneville et Saint-Palais-des-Combes (église, elle aussi, étonnante), mais quel charme au fil des pages, avant que l'on ne trouve, au terme du voyage, une passionnante Table des noms propres qui ravira les amateurs de topographie et de généalogie !
EN SAVOIR PLUS ET COMMANDER CET OUVRAGE ?