Bienvenue sur Histo.com, la plus
ancienne librairie d'histoire locale sur le Net...


Retrouvez l'intégralité de la collection
Monographies des villes et villages de France
Des livres de référence d'histoire locale

2472, "PONTIVY (Histoire de la ville et communauté de) au XVIIe siècle", "François-Marie Le Lay", "2006, réimpression de l'ouvrage paru en 1911", "Format 14 X 20. 408 pages", "50e", "", 4, "Passionné par l'histoire de la Bretagne et, plus particulièrement, par celle de « cette foule qu'on appelait le tiers état », F. Le Lay, professeur au lycée de Pontivy, décida d'approfondir le sujet en étudiant et en faisant revivre le passé de la ville qu'il habitait ; il satisfaisait ainsi à sa curiosité de Breton et dévoilait à ses compatriotes un large pan de leur patrimoine commun. Choisissant dans le destin de la cité l'époque la plus propice à son champ de recherches, il dresse ici un tableau précis, et fourmillant de renseignements, de la vie au XVIIIe siècle, à l'intérieur de la localité. L'ancien village formé autour de l'oratoire de saint Yvi, devenu la capitale du duché-pairie des Rohan (1603), foisonnait alors d'activités. Organisée, à la fin du XVIIe siècle, au point de vue politique, administratif, financier, judiciaire et religieux, Pontivy représentait un exemple très significatif d'une population citadine à l'aube de l'ère contemporaine.
Française et bretonne, cléricale et nobiliaire, bourgeoise et ouvrière, catholique et protestante (jusqu'en 1685), elle offre à Pontivy un échantillonnage démographique complet ; mais ce qui intéresse surtout l'auteur, outre l'organisation municipale de la ville (communauté et syndic, lieutenant du roi et intendant, maire et fonctionnaires divers...), c'est la bourgeoisie marchande et de robe, les artisans et les ouvriers, autrement dit les forces vives du monde économique d'alors. La cité est un centre industriel (toiles et cuirs) et commercial (douze foires annuelles et des marchés bi-hebdomadaires) très actif et les métiers exercés y sont nombreux : des tanneurs et des marchands de draps aux armuriers, en passant par les hôteliers et les cabaretiers, les perruquiers et les chapeliers, les sabotiers et les tisserands, les tailleurs de pierres et les maréchaux forgerons... L'histoire tient aussi toute sa place dans cet ouvrage : les travaux publics (1715-1789), les relations des habitants avec le duc de Rohan, l'adhésion de la communauté au mouvement national (1788) ou la bourgeoisie française à la conquête de ses droits...
EN SAVOIR PLUS ET COMMANDER CET OUVRAGE ?